L’ADN environnemental 

Mettre l’innovation au service de la connaissance et de la protection du vivant

Pour faire face à l’ampleur et la rapidité de l’érosion de la biodiversité, l’alliance Vigilife développe un « ­Observatoire mondial du vivant » utilisant les nouvelles technologies de l’ADN environnemental (ADNe). 

Grâce à l’utilisation de ces approches innovantes, il est désormais possible d’étudier l’ensemble de la biodiversité (de la bactérie microscopique jusqu’aux grands mammifères) à partir du filtrage de l’eau et ainsi d’améliorer le suivi d’espèces menacées, invasives, cryptiques ou invisibles à l’œil nu. 

Tout au long du parcours, nous filtrerons de l’eau et ces filtres seront analysés dans le cadre du programme Vigilife.

Partenariat avec les universités de Montpellier et de Stockholm pour étudier les bouleversements climatiques en Arctique 

www.vigilife.org